Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2008 7 25 /05 /mai /2008 02:56
... mais "j'vais aller sous la yourte"

18 heures. Je roule dans la steppe, me perds et m'y retrouve depuis 6 heures avec juste une pause pour remplir le reservoir d'essence (indice 92). La piste n'en finit pas et je n'en vois pas le bout. Ne voulant pas rouler de nuit il faudra bivouaquer en chemin. Il me revient alors a l'esprit que je ne suis pas venu pour visiter mais pour vivre des choses. On m'a dit aussi de ne pas hesiter a frapper a la porte des yourtes. J'en ai justement apercu 2, a 2 ou 3km de la piste. C'est le moment de me lancer et d'aller vraiment a la decouverte de la Mongolie.

3 gros chiens noirs aboient a mon approche. Je ne vois personne les rappeler et on m'a dit de m'en mefier, mais ils restent a une dizaine de metres de la yourte et semblent plus jouer un role d'alarme. De toute facon, s'ils me mordent, je les mordrai aussi. Na.
Le temps de descendre de la moto, une vieille femme sort et vient a ma rencontre. Comment dire "Bonjour, puis-je manger avec vous et planter ma tente a proximite?" lorsque l'on ne connait pas un seul mot de Mongol?

En fait, elle ne prononcera pas un mot, et me fera signe d'entrer par la porte basse, et de m'asseoir sur un petit tabouret. A l'interieur 3 hommes sont en train de manger leur soupe. Ils levent a peine leur nez de leur bol a mon arrivee, et deja la vieille femme me glisse  un bol de soupe qui devait etre le sien avant que je ne debarque.

Si exterieurement les yourtes sont toutes les memes, blanches, sobres et demontables rapidement, l'interieur est lui bien plus chaleureux et decore avec du gout (et un pinceau). La porte d'entree, peinte avec des motifs de fleurs multicolores est tres basse et je m'y cognerai souvent. A noter qu'il serait malvenu et impoli de rester sur le pas de la porte, mais vu la hauteur, il faudrait etre maso pour reste plie en deux comme ca. Une fois a l'interieur, par contre, on tient debout sans probleme (sauf a abuser de la vodka, mais c'est une autre histoire). Invariablement le poele se trouve au centre de la piece unique. Il fonctionne du matin au soir pour chauffer les os des convives et ceux de la soupe. Il est surprenant de voir a quel point il faut chaud sous la yourte! C'est la porte d'entree qui joue le role de thermostat.
Le reste du mobilier est situe a la peripherie laissant ainsi un grand espace de vie autour du fourneau. 2 lits, 1 coffre, 2 sceaux d'eau, une horloge kitch made in China, et une commode avec un cadre plein de photos ou l'on retrouve cote a cote le grand pere qui dort au ciel, le Dalai lama et une pin up d'un journal de mode.
Le sol en bois est recouvert d'un tapis epais sur lequel on marche sans se dechausser.

Est ce le bruit du monocylindre, ou la poussieresur mon bas de pantalon? Ils ont bien compris que je suis arrive en moto. Du coup apres manger ils sortent jeter un oeil a ma monture et reviennent une minute plus tard emerveilles avec des etoiles dans les yeux. Ce qui les impressionne le plus, c'est la hauteur de selle. Eux roulent avec des 150cm3 4 temps chinoises de ville, dont le moteur ressemble fort a un bloc Honda. C'est leur moto a tout faire : aller a la ville (plus de 200km de pistes), comme s'occuper du betail.
Tout emoustilles par mon autrichienne, je leur propose de l'essayer, mais la hauteur de selle les effraie et seul "Tawaturch" se lancera. Il prendra aussi vite confiance qu'il prendra gout aux chevaux et aux suspensions a grand debattement!





















Ils ne sopnt pas sympathiques mes "motards d'elevage"?


Justement c'est l'heure d'aller chercher les 400 chevres. Je lui laisse donc ma moto et enfourche sa chinoise en guimauve chromee pour tenter de les suivre. Avec les suspensions de ville bas de gamme, chaque petite bosse se prend a moins de 30km/h et est un calvaire pour la motocyclette. Je les suis donc pour decouvrir un troupeau en liberte, sur un petit massif montagneux, avec un abris "en dur" dans lequel il faut faire rentrer toutes les bestioles, en separant les agneaux qui ont droit a une petite piece speciale.

Le soleil se couche et ... comment dire ... ben c'est beau quoi. Non seulement l'esthetique mais l'ambiance toute entiere. C'est le moment qui est beau.

Au loin des nuages de poussiere sont souleves par les dernieres voitures qui filent sur la piste, en sursis avant la nuit qui tombe sans bruit. La nuit debarque donc dans son manteau de froidure (Ca vous plait cette formulation? Moi je trouve ca trop tape a l'oeil et ringard, enfin bon, comme ma grand mere disait toujours : "enfin bon") et tout le monde se retrouve dans la yourte surchauffee pour faire un peu plus connaissance. L'essai de la moto, les Polaroidsofferts et le coup de main pour rentrer le betail ont brise la glace.





Les Mongols ne sont pas tres expressifs... sauf dans leur rires genereux sinceres et sans retenue. Toujours surprenant de constater que partie de notre education occidentale est de maitriser ses signes d'emotion... meme pour les emotions positives!
Ils m'apprennent mes premiers mots Mongols : Bonjour, Merci, au revoir, frere, chevre, cochon, cheval, mouton, maison et photo. S'ils utilisent l'alphabet cyrillique de leur voisin russe, la prononciation est quant a elle completement differente et typee asiatique avec des sons inconnus en Europe. Je sors mon calepin pour prendre des notes... ils sortent une bougie autour de laquelle le cercle se resserre religieusement. Athmosphere intime et touchante, riche pour tous.
Je leur montre sur une carte d'ou je viens et mon itineraire, sans se douter que ce mappemonde les passionnera durant une heure. Ils connaissent la France, mais ne savent pas mieux la situer en Europe qu'un Francais qui essaierais de situer l'Angola en Afrique.
Ils m'expliquent, comme pour s'excuser que la Mongolie est un petit pays. C'est leur sensation parce que leurs voisins Russie et Chine sont monstrueux (en taille en tout cas), et ils sont surpris lorsque je les fait realiser que la Mongolie est bien plus grande que chacun des etats d'Europe.

A cette soiree festive et studieuse familiale, on ne boira que du "tchai", sorte de the tres leger ... et sale! Pas d'alcool donc comme les Russes m'avaient habitues la semaine precedente. Tant mieux. Ils preferent fumer, et durant tout le periple en Mongolie on me demandera ou proposera souvent des cigarettes et non a boire.


Bon, il est tard, on baille, c'est l'heure de dormir. L'idee que je monte ma mini yourte de 2m2 leur parait totalement incongrue et ils m'installent sans discussion des couvertures epaisses sur le sol, pres du poele, recouverts de kimonos epais, tres chauds, deplies sur moi.

Lendemain matin, le feu s'est eteint et il fait un froid de canard. Probablement pas loin de 0 degres dehors et pas beaucoup plus sous la yourte. Mais c'est l'heure d'aller resortir le betail de leur abris et de les faire venir paitre a 2 km de la... J'imaginais qu'il suffirait d'ouvrir l'enclos, mais il fait aussi prendre les agnaux un a un, les connaitre pour reconnaitre leur mere, et placer les agnaux sous leur mere respective. J'imaginais que l'instinct animal faisait que la mere reconnait son enfant et reciproquement, mais non!


On finit donc par conduire le troupeau dans la steppe, au guidon de nos motos! Les chiens sont completement ineficaces pour garder le troupeau. Ils ne sont la que pour prevenir d'une intrusion.

Bon, tout ca, ca creuse, et on se remet donc a table... avec la meme soupe que la veille, c'est a dire la 4 eme fois que je mange la meme chose en 2 jours en Mongolie Ils m'explique que c'est une nouriture tres saine. A mon avis, c'est juste une question de survie et que la steppe n'est pas tres genereuse.


Deja l'apres midi et "Tsin Day" tient a m'emener voir les cochons. Ils sont a une vingtaine de kilometres de la et ont droit aussi a un abris en dur a cote d'un puit d'ou on leur extrait de l'eau pour tenir la journee.

Dans l'abris on trouve aussi un bricole metalique en ruine, donc l'ecusson me fait penser a une marque allemande. Pas vous?

Une journee a partager la vie des nomades sous la Yourte... c'est quelque chose, en tout cas!
Les polaroids rejoindront le tableau de famille.

Bon, c'est pas tout ca, mais j'ai encore de la piste a faire...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

toinette 04/06/2008 21:51

'tsin day' te garde dans sa mémoire a tout jamais ; on ne voit que du bonheur dans son regard qui brille à la lueur d'une bougie...tu sais capter le bon moment ou il faut appuyer...clic clac :o)
Quelle belle famille ! Merci pour ces images ..."silencieuses et troublantes" !
Toinette

kochi 26/05/2008 22:30

Cette rencontre ne restera pas que pour toi un moment inoubliable (avant tout avec des polaroids ;) ) ...

C'est vraiment trop génial de pouvoir vire des moments pareils !

l'afghan 25/05/2008 16:15

merci de partager avec nous ce superbe voyage !!
et bravo pour le photos !

Guy Suzon 25/05/2008 09:02

Sublime et emouvant .Nous serons toujours surpris par la genereuse hospitalite des hommes qui ne possedent que la "richesse du coeur".
Merci de nous faire partager ces moments privilegies.
bizzz...

gu1om 25/05/2008 08:48

le retour de la grand-mère du chevalier noir \o/

merci de nous faire partager ces moments, tes photos et tes commentaires sont comme d'hab très "expressives"