Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 01:09

Suite a la bourse d'échange dont je parlais hier, j'ai telephoné a Grease Rag Customs pour leur proposer ma visite. Pour le trouver, j'avais l'adresse de sa maison, mais il faut suivre les traces dans la neige pour trouver son véritable antre au fond du jardin.



Le pack de bières reste dehors, dans la neige, à droite de la porte. A gauche de la porte? c'est réservé pour faire pipi. La boucle est bouclée.
Son atelier est chauffé par un gros poele à bois. C'est clair, on est loin des paillettes et du strass.





En fait, de préparateur, il fait aussi ses propres cadres, fourches, réservoirs, etc....





Bref, des motos complètes, et pas forcément sur base de Harley. Il aime beaucoup les vieilles Triumph.
Je lui demande ce qu'il pense des "nouvelles" Bonneville et après réflexion il me dit que "ah ouais... j'en ai entendu parlé..."



Son créneau, c'est des petits choppers sympas, plutôt roots, pour ne pas dire rats.
Il veut faire de chouettes motos pour les ouvriers. Des machines de 5 à 10.000$.
Une sorte de pied de nez aux West Coast Chopper et autres préparateurs du show biz qui font des motos pour des fortunes alors qu'elles sont tout juste capable de faire deux fois le tour du pâté de maison pour la séance photos.





Ses motos à lui, elles sont faites pour rouler. "Pour aller à l'usine avec".
Enfin pas trop sur la neige quand même.



Ne cherchez pas son site Internet, il n'en a pas. Il ne modélise rien sur ordinateur. D'après lui une tôle d'acier se plie plus facilement avec un marteau qu'avec une souris.
N'empêche que ca fait moins mal aux doigts.




J'adore.







surtout quand il joint le geste a la parole :


D'ailleurs sur sa moto il y a un petit autocollant discret :

"ce n'est pas le chrome qui te ramènera a la maison"
La messe est dite.





Merci Rag pour l'accueil, et bravo pour tes créations!

Repost 0
Published by Le Chevalier Noir - dans Detroit - Michigan - USA
commenter cet article
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 15:24
J'en connais qui regrettent de voir si peu de motos dans ce blog depuis quelques temps.
C'est qu'avec la neige, on n'en voit pas beaucoup dans les rues.
Ah, si une la semaine dernière sur le chemin du boulot :


Bon, alors, que font donc les motards en hiver?
Eh bien ils bricolent. Ils achètent du chrome et du cuir pour leur Harley et leur dos velus. Car si vous imaginez que les motards américains sont des gros barbus en Harley, avec des vestes à franges, vous n'avez pas complètement tord.
D'ailleurs les premiers bacs de la photo ci dessous, propose des franges en cuir a ajouter au guidon de sa moto ("pour savoir dans quel sens elle avance" disent les mauvaises langues)

C'était aux deux derniers  "SWAP" : la plus grosse bourse d'échange moto du Michigan qui a lieu 4 fois par an.
C'est une bourse d'échange ouverte àtous, mais c'est surtout les prosqui tiennent des stands.
Du chrome et la carte bleue acceptée : c'est clair vous êtes aux USA :

J'ai beau trouver le chrome vulgaire, il faut reconnaître qu'ici c'est du vrai acier qui est chromé. Pas de pièces plastique. Et ça, ça me plaît.


Par chez nous on trouverait plutôt des carénages en fibre et éventuellement des réservoirs en alu.


ici, 'faut qu'ça brille, en tout cas!

Bon, ne cherchant pas spécialement un garde boue enveloppant noir et orange, ni d'embouts de guidon "tête de mort", je suis allé fouiner dans les pièces plus originales :

Le repose béquille aux couleurs KTMHarley

Les casques encuiracés

Même des cercueils recouverts de cuirs clouté, avec une poignée en forme d'échappement de Harley :

et puis plus serieusement, beaucoup de boites de vitesses (forcément chromées) :

et des carters moteurs vides (pour bicylindres en V, oeuf corse.

et toutes les pièces pour mettre à l'interieur ou au dessus de ces carters :


Le lecteur attentif aura remarqué une Honda en arrière plan sur cette photo. En effet, si Harley représentait bien 85% des stands, on trouvait quelques bijoux et horreurs non américaines :

ce mignon scrambler Honda (CL 72 ou CL77 ou autre chose?):

Ce chopper rat's à moteur Yam.
Si cela avait été une Harley, ils n'auraient probablement pas osé la montrer.

Un Yam 600 XR (Je pense) de Dirt Track bien dans l'esprit 80's
 
pas loin des toilettes (probablement pour aller vomir sa bière tiède)

Les modifications des 4 cylindres supersport japoniais ne m'inspirent aucune finesse.
On met du chrome, on injecte des chevaux avec du NOS en intraveineuse, on fait une peinture flashy vernie 3 fois, et on met un looooong bras oscillant avec un pneu le plus large possible sur une roue de 18 pouces. Bref, la moto puissante n'est pas faite pour les circuits ou on tourne en rond comme chez nous, ni pour la route, mais pour des runs d'un quart de miles sur pistes de Dragster.
Sur cette ZZR, le pneu est un 360/30 R 18 M/G 92 H

Trouver de tels pneus n'est pas un problème.
Voila des AVON de 300mm de large pour jantes de 18"

Quelques vieilles Triumph qui semblaient n'intéresser personne

et puis encore ce petit bijou non identifié (commentaires bienvenus)

En fait cette moto est construite à partir d'un kit, probablement chinois, pas cher, qui comprend le moteur les roues et un cadre (rigide). L'idée (géniale) c'est d'acheter cette base de moto et de la construire, la finir et la customiser comme bon vous semble.

Au final on trouve des petites motos super chouettes construites sur cette base, pour un tout petit budget :

Je suis désolé, la, on voit moins la moto provenant pourtant aussi du kit précèdent :

Bon, oui, et les hôtesses justement?
C'est pas un salon, mais il y a bien quelques demoiselles pour attirer l'attention.
Cette fois, comme il n'y a pas de texte à apprendre par coeur et qu'il suffit de poser pour les photos en souriant et en donnant les prospectus, les blondes trouvent leur place.

Bonjour mesdemoiselles!




Et pourtant, le seul numéro de téléphone que j'ai pris n'est pas celui d'une charmante demoiselle, mais celle de ce stand "coup de coeur", avec des créations roots à base de vieille anglaise : Grease Rag Customs :



Enfin, ne soyons pas sectaire. Y'avait des choses qui inspirent le respect chez Harley aussi :




Deux stands faisaient figure d'extraterrestres :
Le revendeur local Oural / Enfield très sympa:

Les Royal Enfield ne sont pas encore passées à l'injection aux USA, mais par contre j'ignorais que les Oural avaient à présent un freinage aussi moderne. Est ce pareil pour les modèles importés en France?

L'autre stand d'extraterrestres, c'est probablement le seul qui vendait du plastique :
Autant dire qu'il n'avait pas grand succès.

Voila, il est temps de reprendre la route.... et ça vaut le détour aussi!


Repost 0
Published by Le Chevalier Noir - dans Detroit - Michigan - USA
commenter cet article
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 15:38

Dernier volet, probablement, sur les voitures américaines, c'est la grand messe de l'automobile américaine : le Détroit Auto Show. C'est l'équivalent du salon de l'automobile pour les USA.
Margrès la crise, toutes les marques américaines sont la, et bien sur quelques autres.

J'espérais y découvrir des protos intéressants, des lignes a couper le souffle, des délires technologiques précurseurs, mais il n'en a rien été.
Cela ressemblait surtout a un show room de concessions, ou simplement l'éclairage et les démonstratrices étaient un peu plus soignés.

Je passe donc sur les modèles de serie que l'on peut voir partout.
Il y a seulement 2 "show cars" qui montraient une approche sensiblement différente de ce que l'on trouve sur le marché, et bizarrement ces 2 show cars se ressemblaient car ils utilisent le même principe pour favoriser l'accueil et l'espace :

Chez Lincoln :


et avec de bien plus belles lignes chez Volvo :



Mais les ouvertures de portières comme cela, ça fait 20 ans qu'on en voit dans les salons... Donc rien de bien révolutionnaire, en fait.
La tendance est par contre vers plus d'espace, de luminosité, de clarté.
Autant dire que les LED sont bien sur à la mode et on les retrouve partout pour l'éclairage intérieur.


Les toits transparents sont super pratiques ... pour regarder àl'interieur des voitures quand elles sont sur le côté (ce qui reste une utilisation assez marginale, en fait)


Alors qu'en Europe la communication est basée sur le thème a la mode, à savoir la quantité de CO2 rejeté, ici personne ne parle de voiture verte, écolo, ou de sauvegarde de la planète. Ça n'est clairement pas une préoccupation.
Par contre la consommation est devenu, surtout depuis cet été ou l'essence était a plus de 4 USD/Galon, un critère de choix. Légalement, dès qu'il y a une affiche, une pub, pour une voiture, la consommation en cycle urbain et autoroutier doit être indiquée en clair (et en gros). Voila qui commence à donner de l'intérêt aux petits 4 cylindres qui étaient complètement boudés ces dernières années.


Pour abaisser les consommations, on peut bien sur réduire la cylindrée et performance du moteur, mais la grosse tendance sous les capots du salon, c'est les véhicules hybrides.
De ce côté la, ils sont bien plus en avance qu'en Europe, me semble t il, puisque presque tous les constructeurs ont au moins un SUV hybride au catalogue. On en voit aussi sur les routes.
En France, j'ai du croiser 2 fois une Toyota Prius. J'entends parfois des miaulements comme quoi les constructeurs sont réfractaires au changement et ne cherchent pas de solutions alternatives, mais je suis convaincu que les plus conservateurs sont les consommateurs, c'est a dire nous.
On a cette vieille culture rétrograde de mieux considérer un vieux diesel que l'on aura bourré de technologie HDi pour essayer de lui faire donner ses derniers chevaux sans trop polluer, plutôt qu'un véhicule vraiment innovant. Ça fait plus de 10 ans que les constructeurs bossent sur d'autres solutions, et personne ne les achète, même quand le prix est correct.

Au salon, en plus des véhicules hybrides de série, et de "pas grand chose" sur la pile a combustible (on est encore loin de solutions techniques industrialisables), on trouvait 2 constructeurs proposant des véhicules 100% électriques, a recharger sur le secteur, avec des performances en puissance et autonomie vraiment intéressantes.
Il s'agit de la Tesla :

et le la Fisker (oups! Désolé, on ne voit pas trop la voiture)

Tiens, justement, comme un salon de l'automobile ne serait rien sans ses hôtesses, et que finalement je ne suis pas tant passionné que ça par les voitures, je vous présente quelques présentatrices.
Vous remarquerez qu'elles ne sont pas blondes. La raison est que contrairement aux shows européens ou la pinup est juste là pour attirer l'attention des photographes, ou pour donner une touche classieuse, glamour ou jeune à la voiture, ici les présentatrices ont tout un laïus commercial à apprendre par coeur et à réciter toutes les heures en prenant l'air le plus enthousiaste possible. Pas facile en fin de journée.





La seule présentatrice blonde (qui se demande ou est tombée sa boucle d'oreille) :


Chez Hummer, au lieu d'utiliser une présentatrice bodybuildée à l'image de leurs véhicules, ils utilisent une autre technique d'accroche qui marche bien dans mon cas : mettre une moto dans la voiture :


Mais les plus belles hôtesses étaient sans hésiter celles du stand Masserati. Et pourtant sur ce stand la, c'est la voiture en fond de scène que j'ai préféré photographier! Désolé messieurs!


Alors quoi? Rien d'intéressant dans les voitures "de série" ou chez les Européens?
Ben pas grand chose qui ait attiré mon attention.

Je n'ai rien vu de spécial chez VW.

Audi avait un stand avec uniquement des voitures blanches. C'était très classe. En en fond ils présentaient l'impressionnante R6 :

Chez Audi, j'ai aimé aussi cet intérieur en bois :


Les BMW et Mercedes ne génèrent toujours aucun enthousiasme chez moi.
Ou alors il faut regarder du coté de cette SLR (mais bon y'a un coté vraiment too much tape-à-l'oeil qui ne me sied guère (et puis y'a pas assez de chrome pour les américains).


Pas de Peugeot/Citroen/Renault qui n'ont de toute façon au catalogue aucun véhicule qui corresponde aux attentes des américaines (sauf peut être le Grand Espace V6/boite auto)

Pas non plus de Porshe/Ferrari, mais un grand stand Jaguar et quelques Lamborghini dans une jolie peinture mat :


Toyota est le seul qui présente son principe de pile a combustible. (On n'est pas près de voir des stations proposant de l'hydrogène a mon avis)

Alors quoi? Pas de coups de coeur?

Si! On y vient!

J'adore le petit coupé de Pontiac construit sur base de leur cabriolet 2 places tout aussi mignon (la Solstice)


La Ford Mustang (gros succès commercial ici. On en voit partout sur les routes) a subit un petit relifting.

Et ils proposaient aussi la version Shelby encore plus bodybuildée :

La seule véritable nouveauté qui ait attiré mon attention, c'est la présentation de la Chevrolet Camaro (pour continuer dans la lignée des muscle cars). Elle devrait être commercialisée l'an prochain.

Si l'exterieur ne manque pas de testosterone ...


J'ai trouvé l'interieur affreux, en particulier la console avec les entourages de compteurs carrés, aux coins arrondis, en plastiques translucides... (ca ne se voitr pas vraiment sur la photo)


Mais mon véritable coup de coeur, c'est la Dodge Challenger. Et ca fait quelques mois que je regarde tres serieusement pour en raporter une en France. Je n'ai pas attendu le salojn pour aller voir les concessionnaires, mais avec la neige, je n'ai pas encore pu l'essayer. Pas meme la petite version de base avec son petit V6 de 250cv.



Bon, et les motos dans tout ca?
Le lecteur attentif en aura repéré une dans cette page.
Et demain, je vous proposerais une petite visite dans un decors bien différent...
Repost 0
Published by Le Chevalier Noir - dans Detroit - Michigan - USA
commenter cet article
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 23:19
A Détroit, on trouve les 3 gros constructeurs automobiles américains :
 - General Motors, avec les marques Chevrolet, Buick, Cadillac, GMC, Hummer, Pontiac, Saturn et Saab
 - Ford avec les marques Ford, Mercury, Lincoln, Mazda et Volvo
 - Chrysler LLC avec les marques Chrysler, Dodge et Jeep

Nous voici dans les quartiers généraux de General Motors. Ils sont au centre de Détroit, face à la rivière.
De l'autre coté de la riviere, c'est le Canada.



Au pied de la tour GM, il y a une expo permanente de modèles d'hier et d'aujourd'hui.
Ça vaut le détour. Je vous invite à une petite visite :


sièges séparés par la carosserie, retours de pare-brise...



a l'époque ou la technologie ne permettait pas tout ce que l'on peut faire aujourd'hui, ils s'autorisaient de bien belles figure de style comme ce montant de pare brise :



Intemporelle Cadillac...



Chevrolet Bel Air (c'est facile de jouer les connaisseurs quand c'est écrit dessus)

C'était pas américain, au moment de sa création, mais ca vaut le détour quand même non :

V comme ... Buick


Décidément, j'adore les montants de pare-brises penchés vers l'avant :

Prochaine destination : le Detroit Auto Show : sorte de Salon de l'automobile à l'américaine...
Repost 0
Published by Le Chevalier Noir - dans Detroit - Michigan - USA
commenter cet article
6 janvier 2009 2 06 /01 /janvier /2009 22:17
Toujours intéréssé par les belles mécaniques, c'est au Musée Ford que je suis allé trainer mon apareil photo.
Il faut dire que Detroit, c'est le fief de Ford, le berceau de l'automobile (américaine)
Ici, il y a l'hopital Henri Ford, les ecoles Henri Ford, les avenues Henri Ford, le parc Henri Ford, et s'il y avait la mer, il y aurait surement un porte avion Henri Ford.

Bref, les quelques voitures exposées m'ont convaincu du savoir faire des américains, de leur histoire et de leur culture des belles grosses bagnoles









Le lecteur attentif aura remarqué que toutes les voitures présentées ne sont pas des Ford. Loin de la.
En fait, en fait, les voitures ne sont qu'une toute petite portion du musée qui est dedié plus largement à toute l'industrie mondiale (c'est a dire américaine, vu d'ici).

Forcément, j'ai passé un peu plus de temps face aux motos, avec ces modeles rares :

ma préférée : une Hildebrand & Wolfmuller (1894) :
Plein de belles solutions techniques impensables aujourd'hui sur cette motocyclette :





Thor, un des tout premier fabriquant de moto aux USA, quia commencé en 1890.
Ce modèle date de 1913, avec ses pneus blancs d'époque!

Une Indian de 1904. Ca tient encore plus de la bicyclette motorisée que de la moto :


Clevland (années 20) et son puissant 4 cylindres :


Evans Power Cycle (1923) au moteur interessant :


en dehors des voitures et des motos, ont retenu mon attention :

L'impressionnante locomotive chasse neige:

La vieille pub pour inciter a recycler ses huiles de fritures dans des explosifs :

Et puis, il y a eu ce moment - Terrifiant - ou je suis tombé sur Dr Simon en vitrine.
Le jeu avec lequel je jouais chez mon voisin Manu et avec mes cousines est a présent au musée.
Voila qui me donne un coup de vieux

Du coup, je suis bon pour me fondre avec les statues...

Repost 0
Published by Le Chevalier Noir - dans Detroit - Michigan - USA
commenter cet article
20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 21:41

Les Américains ont inventés 2 choses qui m'inspirent le respect : le Rock'n'roll et le belle bagnoles.
Eh oui, les belles américaines ne sont pas des blondes siliconées en string, mais elles ont des pare chocs chromés et cachent un V8 dans leurs entrailles.


En 4 mois sur place, j'ai pu assister a quelques rassemblements.

Ici, c'était en théorie un marché aux pieces de moto/auto anciennes.

en effet, au milieu, il y avait quelques pieces, en vrac. Presque toujours de voiture, et dans des etats bien peu engageants :
Meme un moteur complet, juste posé a l'arrière d'un pickup, que le vendeur faisait tourner pour prouver que tout marche bien.



Parfois meme des voitures completes

En fait, au mileu d'une rangée de pieces, c'était aussi l'occasion d'exposer des voitures anciennes et Hot Rod superbes, tous venus par la route :



Le coupé Ford est probablement la base la plus a la mode.... et pour cause!




encore une Ford, version familiale.
Avouez que ca a plus de classe qu'un scenic, non?

celui la semble tout droit sorti des fous du volants :

Le V8 etant systématiquement LA pièce maitresse de la voiture :


et pour les beaux jours :



Mais il n'y a pas que Ford.
Les Chevrolet font aussi partie du patrimoine 'ricain. Et ils peuvent en etre fier!

La protection des pietons n'était semble t il pas la préocupation des années 50 :



les moteurs avec les caches chromés et une peinture assortie a la carrosserie... c'est la moindre des choses ici :



vous remarquerez qu'au moins il y avait une diversité de design :


On trouve à côté des carrosseries parfaites aux peinturex aux tons candy avec 4 couches de verni, d'autres voitures plus "dans leur jus" mais avec tout autant de charme.


et les motos dans tout ca?
Y'en avait juste 2 qui ne payaient vraiment pas de mine.
Meme pas des Harley en plus.
La honte.
Peut etre pour ca qu'ils étaient garés sur des emplacements pour handicapés?
Repost 0
Published by Le Chevalier Noir - dans Detroit - Michigan - USA
commenter cet article
3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 15:58

Puisque Françoise pose la question des élections, je me lance :
En fait c'est assez étrange :

Les télés n'arrêtent pas d'en parler. Pas seulement CNN et FOX news, mais à peu près toutes les télés. Le problème c'est qu'ils en parlent depuis des mois et qu'ils n'ont vraiment plus rien à dire. Les programmes des candidats sont archi connus, les différences explicités, les passés des candidats étudiés a la loupe, les gigantesques budgets de campagne (surtout pour Obama) sont annoncés comme des succès... et ça fait au moins 2 semaines que les médias tournent en rond. Ils essaient juste de faire monter la pression. Ce week end, sur une chaîne plutôt dédiée cinéma, en plein milieu de "Tomorrow never dies", pendant le film donc, dans un coin de l'écran un petit message est apparu :  "plus que 3 jours avant les élections".
Bref, ca ne sert a rien sauf mettre de la pression, comme du stress.
Lorsque je prends mon petit déjeuner, à l'hôtel le matin, j'ai CNN en écran géant en face de moi, et dans un coin de l'écran, à côté du bandeau d'information avec les prévisions météo, et celui du cours de la bourse, et celui des "infos en bref", ils ont ajouté un compte a rebours, à la seconde près qui indique le temps restant avant la fermeture du premier bureau de vote aux USA.
C'est pitoyable.

Les Américains, eux, contrairement aux images que l'on voit avec des grands rassemblements pleins d'énergie et de conviction, sont en fait apparemment très détachés de tout cela. Ils n'en parlent en général pas.
Pour pas mal, c'est un sujet assez tabou et on ne demande pas a quelqu'un pour qui il va voter. Certains le diront d'eux même, et d'autres non.
A priori, c'est surtout ceux qui comptent voter pour Mac Cain ne se prononcent pas. Un peu comme si le vote pour Obama s'affiche avec une certaine fierté, et celui de Mac Cain est presque un vote honteux. Je ne crois donc pas les sondages qui donnent Obama une large avance. Souvenons nous en France des présidentielles ou c'est Le Stylo qu'on a retrouvé au second tour, contrairement a ce qu'avaient annoncés les électeurs avant les élections. On a un peu le même phénomène ici à mon avis.
Pour preuve : les sondages tournent autour de 55% pour Obama et 45% pour Mac Cain. Mais dans les cafés Starbuck, ils proposent des grandes tasses aux couleurs de Mac Cain et d'Obama, que les clients peuvent acheter. Eh bien il a été vendu 2 fois plus de tasses Obama que Mac Cain. Ce qui prouve une chose : le soutien pour Obama s'affiche plus que celui de Mac Cain. A moins que les clients de Starbuck ne soient pas représentatifs de la population. Comme c'est une chaîne qui vend du café, il ne serait pas étonnant que les clients soient ceux qui aiment le petit noir.  ;O)

Le sujet est donc plutôt(*) tabou, en général, et d'un autre coté, pas mal de monde (je dirais 10% des maisons) ont un petit fanion planté dans la pelouse devant chez eux avec le nom du candidat qu'ils soutiennent.

A la cantine, on a quand même abordé le sujet vaguement ... Finalement aucun enthousiasme pour personne et les discussions sont plutôt (*)sur la valeur de leur maison qui décroît ou non, qu'ils vont revendre ou non, etc...

La campagne tourne en rond pour Obama, parce qu'il redit 4 fois par jour, dans des états différents, le même message. Il a aussi une large campagne publicitaire a la télé, y compris récemment des "spots" de 30 minutes de pub! Vive l'Amérique! De son coté Mac Cain change de stratégie pour la dernière semaine, et se focalise a présent pour descendre son adversaire pour lui retirer le maximum de crédibilité. Bref, c'est nul.

Et comme il m'est difficile de faire un article neutre et sans parti pris (ce qui est a peu près le cas jusqu'à présent), je souhaite vraimentqu'Obama passe. Mac Caine représente à peu près tout ce que je n'aime pas dans l'Amérique. Enfin, le grand vainqueur est déjà connu d'avance: c'est Joe le plombier.

(*) le mot "plutôt" est utilisé ici en tant que adverbe, et ne fait pas référence au chien de Mickey.

Repost 0
Published by Le Chevalier Noir - dans Detroit - Michigan - USA
commenter cet article
3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 02:24



Une fois sorti de l'aéroport, je saute dans ma voiture de location. Première déception : ça n'est pas une belle voiture américaine, mais une Kia Spectra Coréenne et fadasse.

C'est la premiere fois que j'ai une voiture avec boite auto. J'identifie les position P/R/N/D mais pas les 3 positions suivantes. C'est pas grave, sur le principe c'est super simple a conduire.

En fait, sortir du parking et les premiers kilomètres ont été ... surprenants. Le problème est au demarrage : on lâche le frein et la voiture avance déjà lentement, on accélère et elle prend des tours, et la, j'avais le mauvais réflexe : vouloir débrayer pour passer la seconde... et au lieu de débrayer, c'est un grand ccoup de frein que je donnais involontairement. Autant dire que j'ai pilé quelques fois juste au moment ou j'étais sensé accélérer.

J'ai eu de la chance de ne pas me faire rentrer dedans!









Pour la circulation à Detroit (et probablement dans presque toutes les gandes villes) c'est facile : les rues sont à angle droit. Donc on va soit vers le nord, le sud, l'est ou l'ouest, mais les boulevards sont droits sans aucune courbe. La ville est quadrillée avec un grand boulevard à chaque mile (1,6 km). Par soucis d'efficacité et par manque cruel de poésie, les boulevards sont nommés justement "12 miles", "13 miles", "14 miles" , etc...
Les boulevards en question sont presque toujours des 2x2 voies.

La où ça se corse, comme disait la lampe au néon, c'est qu'il est en général interdit de tourner à gauche!
Point de politique la dessous, mais c'est juste pour éviter les situations ou l'on coupe la route à un autre véhicule. Par contre les boulevards ont souvent un terre-plein central et laissent souvent la possibilité de faire demi tour. Donc, a un croisement, si on veut aller a gauche, il faut tourner a droite, puis faire demi tour des que possible. C'est un peu déstabilisant, quand on sait dans quelle direction on veut aller et que le GPS dit de tourner a l'opposé.



Le dernier truc déstabilisant, c'est les feux rouges. Ils ne sont pas la ou l'on s'arrête, comme en France, au niveau de la ligne blanche, mais suspendus au milieu du carrefour. La première semaine je me suis retrouvé justement arrêté bien sagement devant le feu, donc au beau milieu de carrefours, avant de me rendre compte que j'empêchais tout lemonde de passer.


Aus carrefours, en general la voie de droite est réservée aux voitures qui tournent a droite. C'est logique, mais les panneaux indiquent "right lane MUST turn right". Je ne sais pas si c'est un problème de traduction ou une susceptibilité de ma part, mais je préfère que l'on me dise, comme en Europe, que "la voie de droite est pour tourner a droite", et a partir de là, je decide dans quelle voie aller, plutôt que "si tu es a droite, tu DOIS tourner a droite".
" Le commandement des anciens despotismes était : 'Tu ne dois pas.' Le commandement des totalitaires était : 'Tu dois.' " (c) George Orwell, 1984



Meme dans une telle situation, il n'y a pas un coup de klaxon. Je n'ai vu aucune agressivité au volant pour l'instant. Les gros pick up et la V8 ronronnent et se trainent a 70 miles/h (115km) sur les autoroute comme tout le monde. Les routes, et surtout les autoroutes,sont justement en tres mauvais état! Non seulement le revetement est de mauvaise qualité, mais les abords des routes sont plein de dechets et pas nettoyés comme eu Europe. 
Repost 0
Published by Le Chevalier Noir - dans Detroit - Michigan - USA
commenter cet article
2 octobre 2008 4 02 /10 /octobre /2008 23:12

Le premier contact, lorsque l on arrive dans un pays, c'est celui du controle de passeport.
Il s'accompagne ici d'une prise de photo (ou il ne faut pas trop sourire, sinon ils reprennet la photo) histoire de rentrer dans leurs fichiers, et prise des empreintes des deux index. Ce controle est absolument ridicule et surtout inutile car juste avant je leur remettais la petite fiche a remplir sur laquelle j'ai coche la case que je n'ai aucun plan et aucun terroriste.
Enfin bon! Voila ma photo et mes empreintes dans le Grand Ordinateur. Il parait que c'est pour le bien du monde donc pour mon bien. Vous y croyez vraiment vous? En tout cas j'ai fait sembant.

Avant le coup de tampon magique qui autorise a entrer dans "le meilleur pays du monde" (c etait ecrit sur une affichette) la dame officier, assiser deriere le manipulateur du tampon magique me passe a la casserole : quest ce que je viens faire ici? boulot ou loisirs?
combien de temps je compte rester? a l'hotel? dans quel ville?
dans quelle boite je travaille? pourquoi je viens?
Et la, le temps s'est arrete.
Lorsque je lui disais que je viens resoudre un probleme sur un produit pour Chrysler, elle me demande si c est un produit fabrique en Europe ou en Amerique, si c est moi qui ai concu le bazar, a quoi sert ce truc qui ne marche pas, quel est le probleme, pourquoi y a besoin que je vienne, etc.... Je ne voyais pas ou elle voulait en venir.
Pui il y eu un silence ... puis un long soupir ou elle me dit "vous devez etre quelqu'un de vraiment important pour qu'on ai besoin de vous pour resoudre nos problemes". Elle semblait vexee que des Americains puissent avoir besoin d autres personnes.
Ca sera mon premier contact avec la suffisance ricaine.

Bon, ensuite, il faut trouver le loueur de voitures. On m avait dit qu il fallait prendre un bus pour le trouver. En fait y a qu a suivre les indications partout, ne pas s arreter de marcher dans les couloirs ou il est ecrit "don't stop", et on se retrouve vite fait dans un bus qui nous amene directement au comptoir du loueur de voiture.
Ca sera mon premier contact avec l'organisation americaine.








Bon, alors, detroit, c'est ou? Si on m avait dit il y a 15 jours que c est dans le Michigan, ca ne m aurait pas bien avance. C est donc tout au nord, au milieu des grands lacs, pas super loin de Chicago qui est dans un etat voisin.
Le Michigan, c est le fief de Ford et Chrysler, et l'industrie automobile y est reine.



Ce qui choque les premiers jours a naviguer la dedans c est que les etats unis ... c est exactement comme dans les films!

Les quartiers residentiels, avec des petites maisons de plein pied super bien entretenues, avec des grands garages, 30m2 de pelouse tondus avec soin et une tondeuse, les obeses en Cadillac, les beaux en train de faire leur jogging, le distributeur de journeaux... tout y est... exactement comme dans les films. Ces quartiers de "middle class" sont au milieux des arbres et des forets. A ma grande surprise c'est en endroit ou il semble faire vraiment bon vivre.

Quand on va vers le centre ville, et les rares tours de la ville (rien a voir donc avec nos bardees d immeubles a la francaise), on decouvre qu il n'y a que des bureaux et des parkings. Autant dire que c est desert le week end.


J ai eu du mal a trouver un endroit ou grignotter, mais je me suis retrouve dans un cafe restaurant digne des films de Tarantino. Tous les cliches y etaient : les banquettes de 2, la jolie serveuse qui propose 3 fois du cafe, le patron qui surveille des cuisines, les dalages noirs et blancs, le veux rock n roll a influence Country, la longue voiture de police garee devant, les maillots de l equipe de BaseBall de la ville au mur, le vieux reveur au comptoir sa biere a la main, les 3 adolescentes noires qui chuchotent, commentent et surtout gloussent a n en plus finir des qu un garcon passe... Bref, un vrai cliche de film.

J'ai pris le temps de grignotter mon Chili en attendant une alarme incendie, une bagare, un couple qui se mette a dancer ou une fusillade, mais non. Ca, ca n arrive que dans les films on dirait.

Repost 0
Published by Le Chevalier Noir - dans Detroit - Michigan - USA
commenter cet article
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 17:57

Il est tôt. Très tôt. Trop tôt. Même qu'il fait encore nuit. C'est dire.
Mais voila, cette fois mon bureau est déplacé pour 3 semaines chez l'Oncle Sam.
On m'a dit il y a quelques jours "Tu pourrais pas aller voir l'équipe aux USA? y'a un pépin la bas".
Moi, dans un élan voyageur je répondais du tac-o-tac (mais en sachant d'avance que je n'avais aucune chance ni au grattage ni au tirage) : "je peux y etre dans 3 jours". Et le boss de me répondre "ça serait mieux si tu pouvais être la dans 2 jours"
Bref, me voila dans les courants d'air de l'aéroport.

J'aime bien les gares, parce que toutes les catégories sociales s'y croisent. Même s'il n'y a aucune communication entre les silhouettes, il est rare d'avoir une telle proximité et même un contact physique. C'est pas si souvent que l'homme d'affaire qui désespère de trouver une connexion WiFi pour vérifier le cours de ses actions avant de sauter dans le TGV pour Angers, ce bonhomme presséd'user sa vie soit disant pour en profiter (quand?) s'asserra pour une fois à coté d'un pauv'gars qu'il n'accepterais jamais comme son gendre.
- "de toute façon, ma gamine est bien trop petite pour nous ramener un gugus a la maison"
- "tu sais elle a grandit, ça fait d'ailleurs 6 mois qu'elle prend la pilule" lui glisse sa femme dans l'écouteur BlueTooth du Nokia.
- "Ah bon, et pourquoi ça?" répond il, interloqué et hébété.
Il n'attendra pas la réponse et sautera dans le TGV qui ne l'attendra pas. Pas plus que sa fille d'ailleurs.

Bref, je ne suis pas à la gare, cette fois, mais à l'aéroport. Comme chante Sttellla, "les saucisses sont a l'ail, les avions sont a l'ail_et_au_port". Dans la salle d'embarquement, point de mixité. Les costumes gris et chemises grises sont de rigueur. Le Nouvel Obs et Les Echos ont remplacés les Voici et Gala des quais de gare. Les chaussures son bien cirées. On se voit dedans et ils pourraient même s'y recoiffer s'ils avaient encore des cheveux sur leurs fronts lisses d'hommes intelligents.

J'adore me poser et les regarder - nous regarder -, pour me faire ma propre petite leçon d'Antropologie pour les nuls. On distingue 2 configurations de groupe possibles :

L'homme d'affaire seul, ou la notion de groupe est réduite à sa plus simple expression. Il ne fume pas pour une bonne raison : il a découvert très récemmentque c'est mauvais pour sa santé et celle de son entourage. A moins que ca ne soit simplement parce que c'est interdit. Comme on n'a plus rien a se mettre entre les lèvres, il faut trouver un autre orifice. La morale, la décence, l'hygiène et le côté pratique désignent les oreilles, "si possible bien dégagées, merci". C'est donc les oreilles que l'on va utiliser pour combattre le stress, et surtout cette sensation de ne pas exister, vu que tout le monde autour se fout bien que Mr Jaques Dolovici (rien à voir avec le célèbre metteur en scène Polonais) aille à Chicago pour redéfinirla politique d'assurance des véhicules industriels. Le téléphone portable est tout désigné, si possible porté en oreillette, avec ou sans fil à la patte, mais si possible avec une led bleue quelque part pour quand même assurer. Et pas que des véhicules industriels. Bien au delà de donner l'heure, sonner dans les salles de spectacles et signaler que la batterie est vide, le téléphone avec le kit main libre, dit aussi "kit piéton" alors qu'il est justement utilisé en majorité par les automobilistes, le GSM à oreillette, donc, permet de parler tout seul, si possible assez fort, en déambulant dans la salle d'attente, mais aussi d'avoir les 2 mains libres face a la blancheur livide de Jacob & Delafont.

L'autre comportement typique est le groupe de 2 ou 3 personnes de la même entreprise, mais avec des niveaux hiérarchiques différents. Il est toujours rigolo (un rien m'amuse) de voir la vitesse a laquelle on trouve le chef.
C'est celui qui parle le plus et le plus fort, qui a la cravate la plus épaisse, et la plus petite serviette. Le subordonné, pour faire bonne mesure, c'est celui qui rit le plus fort.


Bref, la seule touche d'humanité de ce vol Air France à destination de Detroit-Michigan, c'est les pleurs d'un bébé qui ont accompagnés les phases de montée et descente. A croire que l'option "bébé_qui_hurle" est une constante dans les avions comme les wagons...

Repost 0
Published by Le Chevalier Noir - dans Detroit - Michigan - USA
commenter cet article